Poésie dans un jardin

Espace poésie
 
AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'était mes trois enfants

Aller en bas 
AuteurMessage
lefebvre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 79
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: C'était mes trois enfants   Dim 7 Sep - 10:16


C’était mes trois enfants


***

Ils sont nés tous les trois
Me plongeant dans l’émoi.
Ils étaient mes étoiles,
M’illuminant sans voile.
*
Je les ai tant aimés,
Constamment alarmé,
J’avais toujours la peur
D’exhorter des malheurs.
*
Aujourd’hui, ils sont grands,
Loin, comme des migrants.
Ils m’ont abandonné,
Censuré, cantonné.
*
Pour eux, je ne suis plus
Qu’un malheureux surplus.
Un homme, trop âgé
Qui ne peut partager.
*
Adieu va, mes amours,
Vous compterez les jours,
De notre désunion
Sans aucune affection.
*
Vous avez fait le choix
De rester aux abois,
Attendant mon départ,
Marqué d’un faire-part.
*
Arrivera ce jour
De l’adieu sans retour,
Le temps, des repentirs
Baigné de souvenirs.
*
Les larmes, les regrets
Resteront sans effet.
Pour toujours un reclus,
Ne serais…jamais plus.

***
Daniel Lefebvre
(06.09.2008)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmina
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Localisation : Là où il fait bon vivre
Humeur : Passer son chemin...
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   Mer 10 Sep - 14:11

Un fort triste poème Daniel.
Je ne sais si mes paroles seront d'un réconfort pour toi , mais je crois que l'on ne peut oublier son papa ni sa maman ...

La vie est ses aléas brouille et éloigne mais l'amour est dans les coeurs , surtout l'amour des parents.

Je vis loin de mes parents et je pleure assez souvent car ils me manquent beaucoup mais je leur téléphone chaque jour , et j'irai inchallah les voir à l'occasion de la fete de l'aid qui suit le careme des musulmans.

Ce soir à la rupture du jeune , je ferai une prière pour toi Daniel mon ami.

Gros gros calins

_________________
S'écrire,oui,mais écrire les autres aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poesie-dansun-jardin.forumchti.com
lefebvre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 79
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   Mer 10 Sep - 15:07

Merci Yasmina, je suis très touché par ta lecture et par ton intention.

Comme toi je crois beaucoup aux liens de la famille, alors comme tu dis inchallah.
Je te souhaite une belle et bonne journée
Au plaisir de te lire


:a2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
perle

avatar

Féminin
Nombre de messages : 131
Age : 53
Localisation : au pays des perles
Humeur : je cours je cours
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   Sam 4 Oct - 21:20

je ne saurai jamais ce qui peut pousser notre progéniture à s'éloigner de nous un jour puis finir par nous jeter dans les oubliettes
les temps malheureusement évoluent au pire!
chimère d'évolution, va!

merci pour ton poème lefebvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lefebvre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 79
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   Dim 5 Oct - 8:09

perle a écrit:
je ne saurai jamais ce qui peut pousser notre progéniture à s'éloigner de nous un jour puis finir par nous jeter dans les oubliettes

Moi aussi je me pose cette question ?
Peut-être est-ce nous qui nous éloignons, et qui n'avons jamais été dans les us et coutumes actuels ?

Merci pour ta lecture
:a3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lesage

avatar

Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 67
Localisation : Sur la terre des hommes
Humeur : je cherche la sagesse
Date d'inscription : 09/12/2008

MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   Mar 9 Déc - 15:05

C'est une bien triste réalité que celle que nos enfants partent un jour et quittent le foyer parental.Ils coupent aussi le cordon ombilical.Les ponts fléchissent et l'amour se dilue dans les préoccupations quotidiennes.
Je ne sais pas comment y remédier mais je pense que l'éducation, notamment l'éducation religieuse y est pour beaucoup.
La maman principalement est le pivot de la famille. Elle est pour beaucoup dans le maintien des relations entre les membres de sa famille.Elle qui donne l'amour, oriente et conseille également.
Beaucoup de familles se disloquent et se dissipent dans la nature , le progrés y est pour quelque chose mais il y est surtout parcequ'en face de lui la foi a cédé.
En Islam le lien familial (silatou errahim) est trés important .
Toutes les croyances vénèrent ce lien , mais le vide spirituel et l'encombrement matériel ont dilapidé la famille de son union et l'ont dégarni de son rapprochement.
L'union de la famille devrait persister en dépit du progrés et des distances.
L'esprit de la famille n'a pas à subir d'us ni de coutumes.Sinon où va l'humanité !

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lefebvre

avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Age : 79
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   Mer 10 Déc - 9:18

lesage a écrit:

L'union de la famille devrait persister en dépit du progrés et des distances.
L'esprit de la famille n'a pas à subir d'us ni de coutumes.Sinon où va l'humanité !

Bien à vous

Je suis entièrement d'accord, mais parfois la réalité de la vie est tout autre, hélas !
Merci pour cette lecture et ces références.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'était mes trois enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'était mes trois enfants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Romans Cinématiques ( Bonne Presse )
» Bômecs ^^
» Carambolage meurtrier près de Lille sur l'a25
» bouton-enseigne sainte Barbe et Saint Nicolas
» Pierce Brosnan avec sa femme et ses trois enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie dans un jardin :: Quand on n'a que les mots :: Les mots en poèmes-
Sauter vers: